Archives par mot-clef : internautes

Youtube lance un portail suisse 

SCHWEIZ MK GOOGLE YOUTUBE.CHYoutube a lancé mardi un portail internet spécialement destiné aux internautes et fournisseurs de contenus suisses. La filiale de Google entend financer ce service avec la publicité liée à ce nouveau site.

La langue dans laquelle apparaît le site helvétique, soit l’allemand, le français ou l’italien est déterminé par la localisation des internautes selon leur adresse IP.
Image: Keystone Les vidéos visibles à l’adresse youtube.ch demeurent certes les mêmes que celles déjà présentes sur youtube.com. Toutefois, les contenus les plus visionnés en Suisse ainsi que ceux gagnant le plus rapidement en popularité apparaissent directement en début de page Lire la suite

Publié dans Blogging, Infos du web, Loisirs - Détente - Maison, Technologie | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Qui est l’internaute chinois ? 

Qui est l'internaute chinois - - Le Point.frLes autorités ont beau restreindre l’accès à Internet, la Chine compte désormais 564 millions d’internautes, soit à peu près 12 fois plus que la France.

La Chine compte désormais près de 564 millions d’internautes, qui se connectent indifféremment depuis leur ordinateur, leur téléphone mobile ou leur tablette. © AFP / Lv jianshe / Imaginechina

Peu importe le support. Là où il y a du réseau, une connexion Wi-Fi, il y a Internet. Dans la rue, le métro, à table, tout le monde a le nez rivé sur son écran. L’ordinateur à lui seul ne suffit plus. Aujourd’hui, on consulte ses mails depuis son téléphone portable ou sa tablette. Lire la suite

Publié dans Blogging, Infos du web, Loisirs - Détente - Maison | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Qui est l’internaute chinois ? 

Le Point.fr – Publié le 02/04/2013 à 12:30 – Modifié le 02/04/2013 à 12:31

Les autorités ont beau restreindre l’accès à Internet, la Chine compte désormais 564 millions d’internautes, soit à peu près 12 fois plus que la France.

internaute-1261569-jpg_1136674-Le Point.fr
La Chine compte désormais près de 564 millions d’internautes, qui se connectent indifféremment depuis leur ordinateur, leur téléphone mobile ou leur tablette. © AFP / Lv jianshe / Imaginechina

Par SARAH BELMONT

Peu importe le support. Là où il y a du réseau, une connexion Wi-Fi, il y a Internet. Dans la rue, le métro, à table, tout le monde a le nez rivé sur son écran. L’ordinateur à lui seul ne suffit plus. Aujourd’hui, on consulte ses mails depuis son téléphone portable ou sa tablette. C’est d’autant plus vrai en Chine où, sur près de 600 millions d’utilisateurs, 420 millions se connectent sur le Web via leur smartphone. Presque chaque site a son application mobile et un équivalent étranger. Weibo (500 millions d’utilisateurs) est à la Chine ce que Twitter est aux Américains, de même que la plateforme de vidéos Youku-Tudou (370 millions de visiteurs) se compare à YouTube (régulièrement soumis à la censure) et, enfin, Taobao à la fameuse Craigslist, l’espace dévolu aux petites annonces. Peut-être plus que d’autres, la Toile chinoise n’est pas celle que nous connaissons, car trop souvent passée au filtre des autorités. Reste qu’elle demeure un espace de communication et d’ouverture privilégié. Alors, qui surfe sur le Web et pourquoi ?

Des profils bien distincts

D’après le cabinet de conseil McKinsey & Company, il existe différentes catégories d’internautes chinois. Le profil le plus notable est donc celui du mobinaute, à savoir l’internaute – le plus souvent une jeune femme de 18-25 ans – qui ne se connecte sur la Toile que par le biais de son téléphone mobile. Viennent ensuite les cadres et les étudiants – qui surfent essentiellement sur les moteurs de recherche, les réseaux sociaux et les plateformes de vidéos -, puis les traders et les e-commerçants, c’est-à-dire les individus dont le métier repose essentiellement sur Internet, et plus particulièrement sur un site qu’ils consultent presque exclusivement chaque jour. En quatrième position, on trouve les gamers qui passent le plus clair de leur temps à jouer en ligne. Âgés de 15 à 25 ans, on retrouve généralement ces spécimens dans les cybercafés. Une fois entrés dans la vie active, les voilà devenus des geeks, c’est-à-dire des experts en nouvelles technologies qui ont su convertir leur passion en profession.
Le reste est constitué de consommateurs modérés qui représentent un quart de la population. Ils sont plus âgés et souvent moins cultivés, et leur préférence va à la télévision, qui demeure « le meilleur moyen de faire de l’audience », affirme l’auteur producteur d’émissions de télé-réalité français Alexis de Gemini, réalisateur de Beauty Academy, tournée en 2011 à Shanghai. Cette typologie permet aux conseillers du cabinet McKinsey de développer des stratégies adaptées aux besoins de chacun de leurs clients.

La confiance règne

Si Internet est avant tout un outil de travail, en Chine, il tient aussi le rôle d’ami, de confident. Une conception qui s’explique par des questions à la fois politiques et culturelles. Soumis à la censure d’un régime totalitaire, les Chinois ne pouvaient rester insensibles à la liberté, même contrôlée, que leur offrait le Web. Discréditée, la parole de l’État pèse désormais moins lourd que celle d’un internaute lambda. L’autorité de la Toile tient par ailleurs à un facteur démographique. Lancée en 1970, la politique de régulation des naissances, limitant le nombre d’enfants à un par famille, est responsable d’une moindre ouverture sur le monde extérieur. Centre d’attention unique de leurs parents, voire de leurs grands-parents, les « enfants rois » ont tendance à se réfugier derrière leur écran, soit par timidité soit par paresse. En effet, pourquoi aller au-devant des gens quand on peut faire des rencontres en l’espace d’un clic ?
Enfin, ce comportement influe sur l’économie du pays. Certains secteurs fleurissent ; d’autres dépérissent. L’empire du Milieu compte désormais environ 242 millions de e-shoppers. « Alors qu’un Chinois achètera sans réticence aucune une crème de beauté ou un kiwi par correspondance, un Français montrera une plus grande méfiance à l’égard des produits vendus en ligne », explique Yueping Wang, chargée des relations publiques chez Sopexa. Gare à la fièvre acheteuse ! La confiance dont jouit le Net en Chine est telle que tablettes, portables et ordinateurs sont devenus des mini-supermarchés virtuels.
À l’inverse, le cinéma souffre d’un abandon progressif. Adeptes du Web, les cinéphiles chinois téléchargent presque que cinq fois plus que les Français. C’est la logique du « Si tu ne vas pas au cinéma, le cinéma ira à toi ». Comment voir les films censurés autrement ? Paradoxalement, la Chine demeure le plus gros marché étranger de Hollywood. Malgré les quotas imposés sur l’importation de ses longs-métrages, elle enregistre une croissance de 36 % en un an. Encourageant ?
« Présent partout et visible nulle part », comme dirait Flaubert au sujet d’un auteur, Internet s’immisce dans nos vies sans que l’on puisse, semble-t-il, l’arrêter. Personne ne s’en plaint, encore moins la Chine qui devrait compter 750 millions d’internautes d’ici à 2015.

Le 2 avril 2013

Source Le Point

Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Twitter et Facebook peu influents dans l’origine du trafic des médias en ligne 

Le 28 mars 2013 par Pascal Bories

Selon une étude AT Internet sur l’origine du trafic des sites médias français, Facebook est considéré comme le premier « site affluent ». Globalement, les réseaux sociaux manquent d’efficacité.

92x92xfacebook1-92x92.jpg.pagespeed.ic.7d4Hnr73n4-Itespresso.frLa société AT Internet (Web analytics) a réalisé une étude sur l’origine du trafic des sites de médias français, réalisée auprès de 19 d’entre eux au mois de février 2013.

Elle a constaté que Facebook était leur premier « site affluent ».

Parmi les sources de trafic, le réseau social devance tous les autres sites à l’exception de Google.

Sur le total des visites effectuées, 3,3% provenaient de Facebook.

Sur la même période, seulement 1,1% des internautes avaient suivi un lien émanant de Twitter.

Ces parts sont par ailleurs en légère augmentation sur le début de l’année 2013, après une petite baisse aux mois de novembre et décembre 2012.

Mais elles demeurent toutefois très minoritaires par rapport à Google.

Le moteur de recherche apportait toujours en moyenne 40,2% du trafic des sites médias en février.

Et 45,2% des visites provenaient d’autres sites, dits affluents.

Sur l’ensemble de ces sites affluents (c’est-à-dire hors Google), la part de Facebook atteint désormais 23,1% et celle de Twitter 8,1%.

Par ailleurs, Facebook arrive en première position des sites affluents de 9 des médias en ligne scrutés sur 19, et en deuxième position pour 6 autres.

at-internet-medias-stagnation-affluents-Twitter-Facebook.jpg.pagespeed.ce.ZsNDGNDVyq-Itespresso.frRappel méthodologie

AT Internet s’intéresse à la part moyenne des visites provenant des sites web Facebook et Twitterpour un périmètre de 19 sites d’actualité français audités. Lors de la constitution du périmètre, un site n’est retenu que si les critères de sélection mis en place sont respectés. Ces critères sont stricts, assure le cabinet spécialisé dans l’analyse des données Web. Rappel des sources de trafic : Accès direct, emails, flux RSS, moteur de recherche, sites affluents.

Source Itespresso.fr

Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’accès à 785 000 sites affecté par une erreur technique 

300x150-1326174_3_6d2f_des-serveurs-informatiques_6c7e6407289f3fa0834eb95d308c4632-Le Monde.frLa dépendance des sites Internet à certains services a de nouveau émergé, dimanche 3 mars, lorsque le réseau de diffusion de contenus (CDN) Cloudflare a été inaccessible pendant une heure : ce sont 785 000 sites qui ont perdu leur principal accès à Internet, parmi lesquels le site de divulgation de documents Wikileaks et le forum 4chan.

Cloudflare, comme les autres CDN, s’intercale entre le site Web et le reste d’Internet, pour le dupliquer dans des centres de données répartis dans le monde.

Le site est ainsi disponible au plus proche des internautes, tout en économisant sur la consommation de bande passante. Lire la suite

Publié dans Blogging, Infos du web, Internet, Loisirs - Détente - Maison | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

MEGA de Kim Dotcom : les tarifs, nos premières impressions 

Kimmy passe la seconde

Exclusif PC INpact Alors que MEGA sera dévoilé demain par Kim Dotcom, et disponible pour l’ensemble des utilisateurs, nous avons pu accéder au service de stockage attendu comme le messie par tant d’internautes. L’occasion de voir s’il tient ses promesses ou non. Voici nos premières impressions, qui seront mises à jour au gré de nos essais.

Avec MEGA, Kim Dotcom joue gros. Il a en effet multiplié les annonces, les promesses et les provocations ces derniers mois, notamment via son compte Twitter. De notre côté, nous avons pu récupérer Lire la suite

Publié dans Blogging, Infos du web, Loisirs - Détente - Maison, Technologie | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Google alerte des utilisateurs de Gmail sur des tentatives d’intrusion 

Publié le 03.10.2012, 20h40 | Mise à jour : 22h54

Depuis quelques jours, Google aurait signalé un nombre important de tentative d’intrusion suspectes aux utilisateurs de Gmail.

| JOEL SAGET / AFP

Si votre ordinateur est victime d’une tentative d’infiltration provenant de l’étranger, Google est là pour vous ! Et ce n’est pas une plaisanterie. Depuis juin, Google vous indique toute tentative d’intrusion dans votre compte Gmail. Comment ? Tout simplement grâce à un message d’alerte en haut de votre messagerie de ce type.


D’autant que ces derniers jours, un nombre important d’avertissements de ce type ont été signalés par des internautes, inquiets de voir apparaître un tel avertissement dans leur messagerie. Ce mercredi soir, Google a confirmé en partie l’information sans donner plus de détails : «Il y a bien eu des warnings comme il y a en fréquemment», commente le géant du web sans indiquer combien d’utilisateurs ont été alertés ni si un pays était plus particulièrement ciblé.

Que faire si vous avez reçu ce type de message d’alerte ? «Il suffit de cliquer dessus pour en savoir plus», explique-t-on chez Google France.

Vous avez reçu ce message d’alerte ?
Source Le Parisien

Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Tutoriel : Activer la fonction « Do Not Track » des navigateurs web 

Après deux ans, la requête de la FTC quant à la protection de la vie privée des internautes est enfin prise en considération. En effet, les développeurs de logiciels de navigation viennent de mettre au point une option qui fera plaisir à plus d’un, le « Do Not Track ».

Le nom est très révélateur, « Do Not Track » veut dire littéralement « Ne me suivez pas » dans la langue de Molière. Cette fonction permet aux internautes de ne pas être suivis à la trace par les sites qu’ils viennent de visiter. Les sites enregistrent nos habitudes et fournissent nos données aux commerciaux, d’où la publicité ciblée sur Internet. Un fait qui, hier encore, était inévitable.

Firefox 4, Internet Explorer 9 et Google Chrome proposent cette fonction d’anti-traçage. Mais elle n’est pas activée par défaut, une intervention manuelle s’impose. Nous allons donc vous citer les étapes à suivre pour chacun de ces logiciels de navigation.

Pour Firefox 4 de Mozilla et Internet Explorer 9 de Microsoft

Pour les deux dernières versions de Firefox et d’Internet Explorer, rien de plus simple.

1 – Après avoir lancé votre navigateur, cliquez sur « Outils ».

2 – Ensuite, cliquez sur « Option ».

3 – Dans le menu Option, cliquez sur « Avancé », en haut à droite, puis sur l’onglet « Général ».

Lire la suite

Publié dans Blogging, Infos du web | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

DUPE – Ne pas regarder qui me regarde le plus 

Qui regarde mon profil ? Narcissiques, naïfs ou juste curieux, de nombreux utilisateurs de Facebook ont cliqué sur l’application, qui se révèle être un spam. Le lien renvoie vers un site néerlandais qui demande de taper des caractères et de répondre à un questionnaire, explique Le Nouvel Observateur. Le code envoie ensuite une invitation aux amis de l’utilisateur à utiliser cette application.

“Ce ver se propage très rapidement”, commente un expert en cybercriminalité sur Le Nouvel Observateur : près de onze mille internautes ont été piégés en vingt-quatre heures, selon le site Zatav. L’ordinateur peut être infecté, et le logiciel malveillant peut récupérer identifiants, mots de passe, numéros de carte bleue ou bien détourner le compte Facebook de l’utilisateur pour demander de l’argent à ses contacts, souligne Le Nouvel Observateur.

Les spammeurs ont fait des réseaux sociaux leur nouvelle cible, remarque Le Figaro.fr, qui cite cette étude récente : “68 % des utilisateurs du site n’ont pas conscience des menaces liées aux publications suspectes sur leur mur”. Les applications Qui a le plus consulté mon profil seraient parmi les plus efficaces pour leurrer les internautes.

Publié dans Blogging, Infos du web, Réseaux sociaux | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Observer le mouvement des planètes avec son écran d’ordinateur 

ASTRONOMIE | Un site internet propose une visite interactive du système solaire. Une promenade extraordinaire à travers la Voie lactée.
 

Rédaction online | 07.04.2011 | 13:25

Le site http://www.solarsystemscope.com offre la possibilité aux internautes d’observer la Voie lactée en choisissant dans le menu parmi trois vues différentes.

On peut opter pour un point de vue héliocentrique (centré sur le soleil), géocentrique (centré sur la terre) ou panoramique (vue d’un télescope). Chaque planète peut être ensuite « zoomée » et un calendrier permet de voir son évolution à n’importe quelle heure. Nous vous invitons à découvrir cette maginifique vidéo içi

Publié dans Blogging, Infos du web | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire